ANEPHOT : Association Nationale des Ecoles Privées d’Hôtellerie et de Tourisme

CONTACTEZ NOUS
󰀑 02 40 17 12 00
Accueil Blog Focus: Un finaliste au Concours géneral des metiers CSR, au Lycée Saint Michel de Blanquefort (33)

Un finaliste au Concours géneral des metiers CSR, au Lycée Saint Michel de Blanquefort (33)

󰀄

Blanquefort : il représente l’Aquitaine au Concours général des métiers

Anthony Aragon est sélectionné pour la finale, dans la catégorie Commercialisation et services en restauration

Anthony Aragon disputera la finale, jeudi, dans un lycée professionnel parisien.© PhotoM.-F. J.

À quelques jours de son 18e anniversaire, Anthony Aragon, élève en classe de terminale bac pro commercialisation et services en restauration au lycée hôtelier Saint-Michel, est sélectionné pour la finale nationale du concours général des métiers, qui aura lieu jeudi dans un lycée professionnel parisien.

http://memorix.sdv.fr/0/default/empty.gif

Publicité

Il sera accompagné par Philippe Faure, un de ses deux professeurs en restauration avec Gaël Kerihuel, qui l’ont préparé activement à cette épreuve, dont il sera le seul représentant aquitain dans la discipline « commercialisation et services en restauration » c’est-à-dire « vente et services de mets et boissons ».

Anthony Aragon a décroché sa sélection au lycée de Nérac, avec une épreuve régionale de reconnaissance de fromages d’Appellation d’origine protégée, à associer à des vins, des pains et des fruits secs. Un comble pour ce jeune homme, qui n’aime pas le fromage et n’en mange jamais !

Le concours général des métiers sera pour lui un entraînement grandeur nature pour le bac, puisque ce sont les mêmes épreuves, à savoir : une épreuve technique de découpage et flambage, un cocktail à préparer basé sur un alcool imposé et un service de 4 personnes. Objectif : être dans les trois premiers nationaux, histoire d’aller chercher son diplôme à la Sorbonne, et puis, très pragmatique, Anthony Aragon trouve que cela ferait bien sûr son CV. Il vise également une mention au bac. Et pourtant, en classe de troisième, « ce n’était pas mirobolant » à tel point qu’on voulait l’envoyer dans le bâtiment. Depuis, c’est un élève sérieux qui souhaiterait travailler après son bac, alors que ses parents et enseignants lui conseillent de suivre un BTS. « Trop scolaire pour moi », déclare le jeune Saint-Médardais dont le papa est chef de salle dans une grande chaîne de restauration à Bruges et dont il voudrait suivre les traces. « J’aime le service, c’est un métier passionnant, basé sur le relationnel, ce qui m’a apporté beaucoup de rigueur ».

Il a déjà tracé le schéma de ces prochains mois : le concours général, le bac, les fêtes de la Madeleine à Mont-de-Marsan – pour fêter son anniversaire dans un cadre convivial – sans oublier le permis de conduire, puis le travail dès le mois d’août.

À savoir encore qu’Anthony Aragon a fait 12 ans de basket avec sa sœur au Haillan et qu’il pratique le billard avec son père.

Françoise Jay, Sud Ouest, 13 mai 2014

ut libero id sem, lectus diam at Aliquam Lorem elit. ante.
󰁓