ANEPHOT : Association Nationale des Ecoles Privées d’Hôtellerie et de Tourisme

CONTACTEZ NOUS
󰀑 02 40 17 12 00
Accueil Blog Anephot: Reforme Bac Technologique

Reforme Bac Technologique

󰀄

Communication auprès des Membres de l’ANEPHOT

Synthèse des propos de L’Inspecteur général Monsieur LUGNIER, lors de son intervention au Congres ANEPHOT de MONTARGIS

fotolia


 

COMPTE RENDU INTERVENTION M. LUGNIER
ANEPHOT – MONTARGIS LE 27/11/2014

REFORME BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE

– Postulat : ouvrir l’enseignement supérieur au bac technologique
– Constat :
o actuellement 6 élèves sur 10 poursuivent en BTS
o Beaucoup poursuivent en MC (niveau 5)
o Rarement en BTS commerciaux
o Insertion directe
o Bac Pro vise l’insertion professionnelle mais aussi la poursuite d’études. 1 jeune/5 est issu du Bac Pro.
o Les MAN sont le 1er flux qui alimente les BTS HR. + de 40 % des jeunes sont issus des MAN. 16 000 jeunes demandent à entrer en MAN.

– Une réforme en 2015 :
o Le bac techno est un processus de professionnalisation sur 5 ans et non pas 3 ans.
o La maîtrise du geste n’est pas la finalité de ce bac. En Bac pro, on évalue la capacité de production, en bac techno on évalue la capacité à mobiliser des connaissances scientifiques, culturelles, patrimoniales, la capacité à appréhender les contraintes du secteur.
o Il y aura maintien de la 2nd spécifique, il n’y aura pas une 2nd avec enseignement d’exploration. Ce seront des valences : cuisine, service, sciences et gestion, économie.
o Valences : familiariser avec la technique, les contraintes, l’organisation hôtelière. 1 entreprise/2 dépose le bilan au bout de 6 ans car il y a carence des compétences en gestion
o Principe de polyvalence : il n’y aura pas de spécialisation infrabac. La réflexion sur l’architecture des formations est faite pour orienter sur le BTS HR
o Principe de réversibilité à proposer aux jeunes (2GT vers 2Hot et vice-versa). Les programmes permettront cette réversibilité.
o Une large place aux langues. Ce sera le même enseignement que dans les 2GT avec l’enseignement technologique en plus. Il y aura un enseignement technologique en langue vivante. Il devra y avoir un co-enseignement prof LV et prof technologique.
o Intégration Enseignement général/enseignement professionnel : mobilisation en cuisine du programme de sciences appliquées.
o Volume horaire important en enseignement technologique, avec un volume général horaire réduit (groupe à 12 élèves).
o Le principe de stage est maintenu avec un volume réduit.

o 2h d’AP18352_1

 

venenatis libero non adipiscing elit. ut leo
󰁓